Bonnes pratiques

Vous trouverez dans cette rubrique toutes les actions de la charte forestière, identifiées comme bonnes pratiques et pouvant sans difficulté être transférées sur d’autres territoires. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter.

Bonne pratique n°1 : Mise en place d’un mode opératoire pour l’exploitation des bois

dessin_debardeurDescription de l’action : Cette action part du principe que chaque équipe communale doit connaître les activités réalisées sur son territoire communal. Le deuxième principe fondamental est que l’anticipation des procédure permet d’optimiser la qualité du chantier et d’éviter le pire. Tout chantier d’exploitation forestière doit être déclaré à l’avance auprès de la mairie (avant la coupe du premier arbre). Cette procédure permet de prendre en compte tout l’environnement de la coupe, d’anticiper les éventuelles contraintes et de faciliter l’évacuation et le stockage des bois.

Avant la coupe : dialogue et anticipation

– L’exploitant envoie une fiche de renseignements à la mairie avec les principales caractéristiques de la coupe : localisation, volume, type de coupe, etc. L’équipe municipale renvoie la fiche remplie avec les contraintes à prendre en compte et fixe un rendez-vous pour un état des lieux préalable à l’exploitation. Un état des lieux sur le terrain permet de définir les zones de vidanges, les places de stockage des produits, les délais d’exploitation et certaines prescriptions lors du déroulement du chantier.

Pendant la coupe

Possibilité de faire des avenants dans certains cas : conditions météo défavorables, achat d’autres parcelles, intervention à proximité d’un autre exploitant, etc.

Après la coupe : réception du chantier

Une fois le chantier terminé, l’exploitant et l’équipe communale dressent un état des lieux. En cas de besoin, il peut être demandé à l’exploitant de remettre certaines infrastructures en état ou de débarrasser des piles de bois encore en place. Quand toutes les parties sont d’accord, le chantier est réceptionné.

Le mode opératoire pour l’exploitation des bois s’appuie sur un ensemble de documents validés par les acteurs

A la fin 2013, plus d’une centaine de chantiers ont été encadrés par ce mode opératoire, avec 24 entreprises impliquées sur 29 communes.

Maître d’ouvrage : Pays de Guéret

Partenaires : Syndicat des Exploitants Forestiers et Scieurs Industriels du Limousin, Interprofession BoisLim, Syndicats des entrepreneurs de travaux.

Date de mise en œuvre : 2010

Coût direct : documents et mise en place de l’espace Internet réalisés en interne par le Pays de Guéret

Coût en personnel : 2 réunions thématiques, 3 réunions du groupe de travail, assistance lors des états des lieux.

Possibilités de transfert : Action déjà transférée

– Action mise en place sur la communauté de communes Bourganeuf-Royère (23) en 2013, sur le Pays de l’Occitane et des Monts d’Ambazac (87) en 2013

– Action en cours de mise en place sur la charte forestière des Chambarans (38)

Documents disponibles :

Mode d’emploi du mode opératoire :  Mode_operatoire_doc1_notice_V2


Bonne pratique n°2 : Réhabilitation de site forestiers à vocation touristique

corne ouest

Description de l’action : Cette action consiste à redonner aux sites leurs qualités intrinsèques d’un point de vue paysager, pédagogique, touristique ou tout simplement fonctionnel. Trois sites ont été réhabilité grâce à cette action : le Puy des 3 cornes à Saint-Vaury, le sentier découverte et l’arboretum de Chabrières. Chaque site a fait l’objet d’une étude préalable puis de travaux adaptés de réhabilitation.

Maître d’ouvrage : Collectivités, Office National des Forêts

Partenaires : Communauté d’agglomération du Grand Guéret, Office National des Forêts, Associations locales, Office du tourisme des Monts de Guéret, Service départemental de l’architecture et du patrimoine

Date de mise en œuvre : 2011-2014

Coût direct : de 35 000 à 60 000 € par site

Coût en personnel :

Possibilités de transfert : Action facilement transférable


Bonne pratique n°3 : Mise en place d’un code de bonne conduite pour les pratiques motorisées

plaquette1_800x600

Description de l’action : La pratique motorisée (moto, quad, 4×4) est celle qui pose le plus de problèmes en matière de cohabitation sur les chemins ruraux. Les élus réagissent assez vivement quant aux passages répétés des engins sur les chemins. Après de nombreuses réunions sur ce point, nous avons pu dégager quelques explications :

La pratique est parfois individuelle, mais généralement en petits groupes. Les nuisances sont accentuées par l’effet de groupe : nuisance sonore, impacts sur les chemins, effet de masse lors des rencontres sur les chemins étroits.

La pratique en groupe (>20 motos) est assez contrôlée du fait de la déclaration préalable en préfecture et surtout par un encadrement assez étroit des clubs locaux. C’est en général une pratique qui ne pose pas de problèmes. L’image des enduros reste assez négative chez les élus. Les états des lieux ne sont pas assez généralisés pour améliorer les relations entre les élus et les organisateurs.

Les mauvais comportements existent et focalisent l’attention. En clair, une minorité discrédite une activité et incite les élus à prendre des arrêtés d’interdiction des chemins aux engins motorisés. C’est toute une activité de loisir qui se retrouve interdite de territoire, avec une tentation de transgresser les arrêtés locaux. Sur quelques communes, des situations un peu tendues ont pu être débloquées uniquement en réunissant les acteurs autour d’une table.

Stratégie développée par la charte forestière

C’est une stratégie d’information, de communication et de sensibilisation qui va être menée au niveau des pratiquants. La démarche s’appuie sur un travail important réalisé localement par la Fédération Française de Motocyclisme (FFM) et l’UFOLEP pour la mise en place d’un code de bonne conduite à destination des motards. Ce document est le fruit d’un an de travail qui n’avait jamais pu aboutir faute de moyens. Il est donc repris dans le cadre de la charte forestière et sera largement distribué.

Action mise en place par le Pays de Guéret

Conception et édition à 5 000 exemplaires d’un dépliant à l’usage des pratiquants motorisés. Il s’agit d’un code de bonne conduite sur trois axes :

1) je roule en toute sécurité  –  2) je respecte l’environnement  –  3) je respecte les autres usagers

Accompagné d’un autocollant, ce dépliant est largement distribué par les partenaires : marchands de motos et de VTT, offices du tourisme, associations locales, brigades de gendarmerie, collèges dans le cadre du brevet ASRR2, etc.

Maître d’ouvrage : Pays de Guéret

Partenaires : Gendarmerie Nationale, Clubs et associations locales de motos, Offices du tourisme, magasins de motos, quad et pièces détachées, Préfecture de la Creuse, Collèges.

Date de mise en œuvre : 2010

Coûts directs : Dépliants et autocollants : 1 500 € HT

Coûts en personnel : Maquette réalisée en interne dans le cadre de l’animation de la charte forestière

Financements : Europe (Leader 30%) – Région Limousin  50%

Possibilités de transfert : Action déjà transférée en partie sur la partie bonne conduite sur le Parc national de Pollino (Italie)

Action présentée au Syndicat Mixte Pays Garrigues et Costières de Nimes

Documents disponibles :

Dépliant    Plaquette_motos (pdf-942 ko)

Autocollant     Adhesif (pdf-233 ko)

 


Bonne pratique n°4 : Organisation d’une exposition itinérante sur la forêt

exposition_nouzier

Description de l’action : Cette bonne pratique est une composante du programme d’éducation et de sensibilisation du public à la forêt. Sur le territoire du Pays de Guéret, il n’y a pas de véritable culture forestière aussi bien chez les 10 000 propriétaires que chez le grand public, les scolaires ou les consommateurs d’espaces forestiers à titre récréatif. Il a donc été décidé de monter une exposition itinérante qui aurait pour objectif d’apporter des connaissances au cœur du territoire. Les communes volontaires ont donc accueilli cette exposition dans les mairies, les salles polyvalentes, les médiathèques ou bien les écoles. 

Les thèmes traités sont :

– les arbres de nos forêts : caractéristiques, exigences, culture, utilisation : 5 posters

– les peuplements forestiers : 1 poster

– les travaux forestiers : 1 poster

– l’utilisation des bois : 1 poster, nombreux échantillons de bois et produits finis

– reconnaissance des rameaux : échantillons

– Reconnaissance des bois : environ 30 échantillons de billons et 15 échantillons de planches

– divers jeux sur la forêt

Après avoir circulé dans 21 communes du Pays de Guéret en 2012, l’exposition est à disposition des communes, communautés de communes, pays, associations.

Maître d’ouvrage : Pays de Guéret

Partenaires : Office National des Forêts, CRPF du Limousin

Date de mise en œuvre : 2012

Coût direct : fabrication des posters, banderoles et petit matériel : 3 000 €

Coût en personnel : Maquettes des posters réalisées en interne dans le cadre de l’animation de la charte forestière

Montage, démontage et transferts de l’exposition assurées dans le cadre de l’animation de la charte forestière.

Financement : Dans le cadre du programme Robinwood+ : Europe (FEDER 75%) – Région Limousin  15%

Possibilités de transfert : Action déployée parallèlement sur d’autres territoires

Parc National de Pollino (Italie)

Province de Savone (Italie)

Commune de Ciumani (Roumanie)

Documents disponibles

– 5 posters sur les arbres : posters_sharewood_paysdegueret_arbres (pdf-2,2Mo)

– 1 poster sur les peuplements feuillus : posters_sharewood_paysdegueret_peuplements feuillus (pdf-437ko)

– 1 poster sur la valorisation des bois : posters_sharewood_paysdegueret_utilisation du bois (pdf-566ko)

– 1 poster sur les travaux forestiers : posters_sharewood_paysdegueret_entretenir la foret (pdf-4,5Mo)

– 3 posters de la campagne nationale « Merci la forêt » : poster_sharewood_mercilaforet (pdf-1Mo)


 

Bonne pratique n°5 : Mise en place d’une chronique radio sur la forêt

studio_francebleu

Description de l’action : Autre composante du programme d’éducation et de sensibilisation du public à la forêt, les chroniques radios visent à apporter de l’information technique, pratique ou anecdotique sur la forêt à un large public au cœur du territoire. Un partenariat a été passé avec France Bleu Creuse pour la diffusion d’une chronique hebdomadaire sur le thème de la forêt. Ces chroniques durent environ 4mn. Diffusées le jeudi matin la première saison, le vendredi matin pour la seconde saison, elles sont désormais diffusées le samedi matin à 10h35 dans le magazine de la nature. Les chroniques sont conservées en archives et proposées en téléchargement sur le site Internet du Pays de Guéret

Maître d’ouvrage : France Bleu Creuse (Groupe Radio France)

Partenaires : Pays de Guéret, Office National des Forêts

Date de mise en œuvre : 2011

Coût direct : 0 €

Coût en personnel : Chroniques réalisées en interne dans le cadre de l’animation de la charte forestière

Possibilités de transfert : Action facilement transférable

Documents disponibles : lien vers les chroniques en téléchargement


Bonne pratique n°6 : Réalisation de films pédagogiques sur la forêt

videoDescription de l’action : La vidéo, notamment sur Internet, est un très bon outil de communication et de sensibilisation. Le Pays de Guéret a donc décidé de mutualiser deux actions : la charte forestière et les Technologies de l’Information et de la Communication pour sensibiliser les acteurs de la forêt. Des moyens techniques et un savoir-faire ont permis de réaliser plusieurs films sur la forêt.

– Une série de 16 films sur les techniques forestières (exploitation, travaux, traditions forestières) dont la durée varie de 1  à 4 mn.

– Un film de 12 mn sur la remise en état du site du Puy des trois cornes à Saint-Vaury

– Deux films de 18 mn sur le projet de coopération européenne Sharewood (une version française et une version anglaise).

Parallèlement à cela, une fiction de 9 mn a été réalisée par la classe de l’option cinéma du lycée Bourdan de Guéret sur le thème des déchets en forêt. Le porteur du projet est le SIERS.

 —

Maîtres d’ouvrage : Pays de Guéret – SIERS

Partenaires : Lycée Pierre Bourdan de Guéret, Syndicat SIERS, Mission TIC du Pays de Guéret, Radio Pays de Guéret

Date de mise en œuvre : 2011

Coût direct : 1 200 € (Film sur les déchets en forêt)

Coût en personnel : Films réalisés dans le cadre de l’animation de la charte forestière. Montage réalisé dans le cadre de la mission TIC du Pays de Guéret

Financement : Ministère de l’Ecologie (50% du film sur les déchets en forêt)

Possibilités de transfert : Action facilement transférable


 

Bonne pratique n°7 : Mise en place d’une véritable concertation au sein du territoire pour l’élaboration de la charte forestière

reunion_CFTDescription de l’action :

Début 2008, le Pays de Guéret s’est lancé dans une démarche de charte forestière. En parallèle à une analyse du territoire, le Pays de Guéret a souhaité associer l’ensemble des acteurs locaux à une vaste concertation sur la place de la forêt sur le territoire.

La concertation a été réalisée à plusieurs niveaux :

– par l’organisation de deux tables rondes thématiques auprès des principaux acteurs (exploitants forestiers et élus communaux).

– par un grand nombre d’entretiens individuels avec les acteurs identifiés sur le territoires (Exploitants forestiers, entrepreneurs de travaux, industriels, associations locales, services de l’Etat, gestionnaires de réseaux, etc.

– par des réunions communales afin de faire remonter les attentes des citoyens sur des approches générales ou des points locaux. Dans 35 communes, des questionnaires et des réponses sous forme de photographies ont alimenté des débats riches et constructifs. 350 participants ont présenté 1 300 photographies qui servi de base aux débats.

Cette concertation, associée aux données issues de l’analyse du territoire a permis de dégager les enjeux prioritaires qui ont été traités par des groupes de travail thématiques. Les personnes contactées lors de la concertation ont été invitées à participer aux groupes de travail. Ce sont ces groupes de travail qui ont élaboré le plan d’action de la charte forestière.

Maître d’ouvrage : Pays de Guéret

Partenaires : Tous les acteurs du territoires : professionnels, services de l’Etat, collectivités, associations, …

Date de mise en œuvre : 2008-2009 (14 mois)

Coût direct : 37 000 €

Coût en personnel : 1 chef de projet du pays de Guéret en partie sur le projet

Possibilités de transfert : Action déjà transférée

Région Ligurie (Italie) – Elaboration de la politique forestière régionale

Agenda 21 de la ville de Guéret

Documents disponibles :

Rapport de la charte forestière du Pays de Guéret (document n°2 – concertation)

 

 

 
Home / Bonnes pratiques